Cet été, l'économie d'eau, on prend ça au sérieux!

Avec la chaleur, les travaux dans la cour, les vacances, les BBQ, la piscine, etc., portons tout de même attention à l'utilisation de l'eau potable et réduisons notre consommation lorsque possible!

Vérifiez l'horaire d'arrosage en vigueur pour votre résidence

Découvrez des trucs et astuces pour réduire votre consommation d'eau potable


Fermer

Ce site utilise des témoins de navigation afin de vous offrir une expérience optimale.

27 juin 2024 Communiqués

Dès septembre, en vrac ou en papier dans mon bac brun!

Dès le mois de septembre 2024, seuls les sacs de papier pourront être utilisés pour recevoir les matières organiques. En effet, tous les types de sacs de plastique, qu’ils soient certifiés compostables, biodégradables ou oxobiodégradables, seront refusés dans le bac brun.

Ainsi, à l’instar de plusieurs autres municipalités québécoises, il sera interdit à compter du 1er septembre de déposer tout type de sacs en plastique compostable dans les bacs bruns servant à disposer des matières organiques, qu'il s'agisse de :

  • Sacs de plastique certifiés compostables
  • Sacs de plastique réguliers
  • Sacs de plastique dits « biodégradables » ou oxobiodégradables
  • Sacs utilisés pour les excréments d’animaux

Seuls les sacs en papier ou tapissés d'une pellicule cellulosique seront acceptés dans la collecte des matières organiques. Cela s’applique à l’ensemble des contenants utilisés sur le territoire, pour les usagers résidentiels et le secteur institutionnel, commercial et industriel :

  • Bacs roulants de couleur brune, de 240L 
  • Conteneurs à chargement avant de 3 verges cubes de couleur brune
  • Conteneurs semi-enfouis destinés aux matières organiques

Cette modification résulte des Lignes directrices pour l'encadrement des activités de compostage émises par le ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP) pour les plateformes à ciel ouvert.

Du plastique dans le compost

Les sacs en bioplastique certifiés compostables en vente sur le marché sont incompatibles avec le type d’installation de compostage où sont envoyées les matières de la MRC des Pays-d’en-Haut. Bien qu’ils soient annoncés comme étant compostables et conçus pour les programmes municipaux, ces sacs nuisent à la circulation d’air et contribuent à la formation de méthane, un gaz à effet de serre puissant responsable des mauvaises odeurs. 

Le temps de compostage de ces sacs est également beaucoup plus lent que celui des résidus alimentaires et des résidus de jardin, entraînant la présence indésirable de lambeaux de plastique dans le compost mature. C'est pourquoi ces sacs sont refusés depuis un bon moment dans une grande partie de la province. La MRC des Pays-d’en-Haut était d’ailleurs l’une des dernières régions à les accepter.

Adopter les bonnes pratiques

Il existe plusieurs façons d’utiliser adéquatement le bac de comptoir pour trier ses matières organiques et participer à l’effort collectif de réduire nos déchets. L’option qui vous conviendra le mieux est celle qui s’intègre aisément à votre mode de vie, respecte votre budget et correspond à vos priorités.

Voici six alternatives à considérer pour remplacer les sacs plastiques :

  • Origami ou papillote : plier du papier journal ou des circulaires pour confectionner une doublure qui sera placée à l’intérieur du bac de comptoir
  • Sac en papier : utiliser les sacs en papier vendus dans les pharmacies, les supermarchés, les quincailleries et les magasins à grande surface. Ces derniers sont spécialement conçus pour les bacs de comptoir, ou peuvent être pliés pour s'y ajuster.
  • Vrac : déposer les résidus alimentaires directement dans le bac de comptoir
  • Réutilisation : utiliser des emballages de la vie courante, composés de fibres (papier et carton) comme réceptacle (ex. : sac de farine, sac en papier de la pharmacie, etc.)
  • Fond absorbant : placer du papier journal, des circulaires ou du carton dans le fond du bac de comptoir (le papier journal souillé par des résidus alimentaires peut être composté)
  • Congélateur : placer les résidus alimentaires au congélateur jusqu’au jour de la collecte

Les contenants ou gobelets en carton PLA (revêtement en amidon de maïs) seront toujours autorisés.

Période de transition

Les citoyens sur le territoire de la MRC des Pays-d’en-Haut bénéficient d’une période de transition jusqu’au 1er septembre 2024 pour écouler leurs sacs en plastique compostable. Après cette date, les sacs en plastique compostable ne seront plus acceptés dans les bacs bruns.

« Les bonnes pratiques de compostage nous permettent collectivement d’éviter chaque année plus de 5 000 tonnes de matière aux sites d’enfouissement. C’est majeur pour l’environnement. Les bonnes méthodes de tri évitent que nos efforts finissent à la poubelle! », lance le préfet André Genest.

La directrice générale de la MRC, Mylène Perrier, demeure confiante que cette exigence gouvernementale sera respectée. « Les citoyens sont sensibilisés et ont déjà de bonnes habitudes de compostage. Ce petit changement de comportement aura un grand impact sur la qualité du compost », mentionne Mme Perrier.

Rendez-vous sur le site Web de la MRC pour des trucs et astuces pour emballer les matières et entretenir les bacs de cuisine ainsi que les bacs roulants afin d’éviter odeurs et insectes.

Pour savoir ce qui va au compost et ce qui n'y va pas, ou pour connaître les dates de collecte des matières organiques dans votre secteur, consultez la page Collectes et matières résiduelles.