Cet été, l'économie d'eau, on prend ça au sérieux!

Avec la chaleur, les travaux dans la cour, les vacances, les BBQ, la piscine, etc., portons tout de même attention à l'utilisation de l'eau potable et réduisons notre consommation lorsque possible!

Vérifiez l'horaire d'arrosage en vigueur pour votre résidence

Découvrez des trucs et astuces pour réduire votre consommation d'eau potable


Fermer

Ce site utilise des témoins de navigation afin de vous offrir une expérience optimale.

Animaux

Carte interactive

Sur le territoire de la Ville de Saint-Sauveur, la SPCA Laurentides-Labelle est responsable du contrôle animalier et de l’application du règlement relatif aux animaux.

Une licence est obligatoire pour tous les chiens et chats* gardés sur le territoire de la Ville de Saint-Sauveur. La licence est valide pour la période d’une année allant du 1er janvier au 31 décembre sauf pour les chats stériles qui ont une licence pour la durée de vie de l’animal. Notez que cette licence est incessible et non remboursable.

Tarif par animal Avant le 1er avril Après le 1er avril
Chien fertile 45 $ 55 $
Chien stérile 35 $ 45 $
Chat fertile 25 $ 35 $
Chat stérile 30 $ à vie 30 $ à vie
* Les licences pour chat sont obligatoires seulement pour les chats allant à l'extérieur.

Réclamer une licence pour un nouvel animal

Renouveler une licence

Si vous êtes témoin d'une situation où la sécurité ou la santé des animaux est en danger, composez le 1844-ANIMAUX (264-6289), 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

SPCA Laurentides-Labelle

Téléphone : 819 326-4059
Sans frais : 1 866 960-SPCA (7722)

Rencontre sur place, sur rendez-vous seulement.

Animaux sauvages

La Ville de Saint-Sauveur préconise la cohabitation harmonieuse avec les animaux sauvages présents sur son territoire. Pour ce faire, certaines règles et principes doivent être suivis :

Ne pas nourrir les animaux sauvages

Le territoire de Saint-Sauveur s’étendant à proximité des forêts et autres espaces naturels, la faune fait partie intégrante du quotidien. Cerfs, ratons laveurs, canards, bernaches et autres animaux sauvages se déplacent constamment sur le territoire, et peuvent être aperçus sur les terrains résidentiels.

Or, nourrir les animaux sauvages leur nuit bien plus qu’on ne peut le penser. S’ils s’habituent à être nourris par les humains, les animaux sauvages courent le risque de perdre cet instinct de survie qui leur permet de trouver de la nourriture par eux-mêmes. Certains peuvent également prendre l’habitude de s’alimenter à même les aménagements paysagers des citoyens, causant de sérieux dommages aux haies de cèdres, aux plantes ornementales, ou aux pelouses.

Par le fait même, ils s’habituent non seulement à la présence humaine, mais aussi aux routes et aux automobiles, ce qui augmente les risques de collisions mortelles. 

À long terme, les animaux sauvages nourris par la main humaine peuvent éprouver de nombreuses perturbations, telles que : 

  • un retard dans les migrations, voire leur arrêt complet; 
  • une augmentation de la population d’animaux sauvages;
  • des problèmes de santé importants;
  • de la malnutrition. 

C’est pour éviter ces enjeux qu’a été adopté le Règlement 500 sur la qualité de vie de la Ville de Saint-Sauveur. Celui-ci interdit de nourrir ou d’attirer un animal sauvage sur un plan d’eau, un terrain privé ou le domaine public, en y distribuant ou en laissant de la nourriture ou des déchets de nourriture.

Consulter le Règlement 500 sur la qualité de vie

Animaux sauvages nuisibles

Il arrive que des animaux s’approchent de nos maisons afin d’y trouver nourriture et autres ressources. Plutôt que de tuer ou de capturer un animal importun, il existe des méthodes dissuasives afin qu’ils s’éloignent de votre cour. Visitez le site du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs pour les connaître!

En cas de problèmes avec de plus gros animaux, tels les chevreuils, les orignaux, les ours noirs ou les coyotes, veuillez communiquer avec la direction de la protection de la faune au 450 569-3113 ou par courriel au [email protected].