Ce site utilise des témoins de navigation afin de vous offrir une expérience optimale.

Eau potable et eaux usées

Carte interactive

La distribution de l’eau potable et l’entretien des réseaux d’aqueduc relèvent du Service des travaux publics et génie. Tous les puits et une grande partie des stations sont informatisés et contrôlés à partir des bureaux situés au 2125, chemin Jean-Adam.

Le réseau d’aqueduc dessert environ 4 300 bâtiments résidentiels et commerciaux et s’étend sur une distance approximative de 67 kilomètres. L’eau distribuée aux abonnés est puisée dans la nappe phréatique, par le biais de cinq puits artésiens d’une profondeur de 100 à 120 pieds pour le réseau principal et de deux puits artésiens pour le réseau du Domaine Saint-Sauveur. À titre indicatif, le Service des travaux publics et génie produit quotidiennement 4 500 m³ d’eau potable.

Pour conserver une excellente qualité d’eau, plus de 600 tests sont effectués annuellement et analysés par un laboratoire accrédité par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Problème

Tout problème relatif à l’aqueduc (pression, odeur, goût, coloration, gel) doit être signalé au Service des travaux publics et génie par téléphone au 450 227-0000, poste 3000. Toutefois, si vous constatez une coloration brunâtre, laissez couler l’eau froide, préférablement celle du bain, jusqu’à ce qu’elle redevienne limpide avant de la consommer ou de faire votre lessive. Il n’est pas nécessaire, dans ce cas, de la faire bouillir.

Travaux

Lors de travaux à effectuer sur le réseau d’aqueduc (interruption de l’alimentation en eau potable, avis d’ébullition, etc.), les citoyens concernés sont informés au moyen d’un accroche-porte, de panneaux installés à l’entrée de la rue ou via le système d’avis à la communauté (alertes municipales).

Inscrivez-vous au système d’avis à la communauté

En cas d’urgence nécessitant l’interruption imminente de l’alimentation en eau potable, l’unité de service est munie d’une cloche qui est retentie pour aviser les citoyens de faire provision d’eau potable.

Informations utiles

Inspection et réparation du réseau d’aqueduc

Le Service des travaux publics et génie est responsable de la gestion de l’eau potable et veille au maintien de sa qualité tout au long de son parcours sur le réseau d’aqueduc. L’entretien du réseau d’aqueduc, d’une longueur de 55 kilomètres, comprend :

  • Inspection quotidienne des stations de surpression;
  • Inspection régulière des réservoirs et chambres souterraines;
  • Calibrage des appareils de mesure de débit d’eau;
  • Dosage de produits de traitement de l’eau (pH, chlore), si nécessaire;
  • Contrôle de la qualité de l’eau (analyses hebdomadaires par laboratoire certifié);
  • Réparation de fuites d’eau;
  • Branchements au réseau d’aqueduc;
  • Inspection et réparation des bornes d’incendie (environ 327);
  • Programme de rinçage unidirectionnel de l’eau.

Rinçage du réseau d’aqueduc

Le rinçage du réseau d’aqueduc permet de nettoyer les réseaux et d’améliorer la qualité de l’eau distribuée. L’objectif est de retirer le calcaire, les particules de fer, de rouille et de manganèse dans les conduites du réseau pour maintenir la qualité de l’eau potable.

Cette opération permet aussi d’assurer le bon état du réseau, notamment celui des vannes de rue et des bornes d’incendie. Ce nettoyage est effectué un fois au printemps et, potentiellement, une fois à l’automne.

Durant les opérations, il est possible d’observer une légère baisse de pression ainsi qu’une coloration rougeâtre de l’eau. Notez qu’en tout temps, elle demeure potable.

Si votre eau est colorée, retirez les aérateurs de tous les robinets et laissez couler l’eau froide jusqu’à ce qu’elle redevienne limpide.

Il est par ailleurs conseillé d’effectuer son lavage en dehors des heures d’opération pour éviter d’abimer ses vêtements.

À noter que les citoyens sont préalablement avisés via les différentes plateformes municipales avant le début de la période de rinçage.

Inscrivez-vous au service d’alertes aux citoyens

Entretien des bornes d’incendie

Le Service des travaux publics et génie est responsable de l’entretien et du bon fonctionnement des 327 bornes d’incendie mises à la disposition des pompiers sur le territoire. Tout problème relatif à ces bornes doit être rapporté au 450 227-0000, poste 3000.

À noter qu’il est interdit en tout temps :

  • d’utiliser une borne d’incendie;
  • de stationner, d’ériger une clôture, de planter un arbre ou un arbuste, d’aménager quoi que ce soit ou de déposer de la neige, des ordures ou autres objets à moins de 1,5 mètre d’une borne d’incendie.

Ces mesures sont nécessaires afin que les pompiers puissent accéder facilement, et en tout temps, aux bornes d’incendies pour assurer adéquatement la sécurité des personnes et des biens en cas d’urgence.

Régie d’assainissement des eaux

Le 21 octobre 1993, les Municipalités de Piedmont, Saint-Sauveur et Saint-Sauveur-des-Monts signèrent une entente relative à la gestion des eaux usées des trois municipalités (avant fusion).

Conjointement avec la Société québécoise d’assainissement des eaux, les administrations municipales ont procédé à la construction puis à l’entretien, à l’exploitation et à l’opération des ouvrages de réhabilitation du réseau d’égout, d’interception et de traitement des eaux usées avant de créer une régie indépendante : la Régie d’assainissement des eaux usées de Piedmont, Saint-Sauveur et Saint-Sauveur-des-Monts.

Composé du maire de chacune des municipalités et d’un conseiller municipal, le conseil d’administration de la Régie gère depuis 1997 l’opération des stations de pompage et des étangs aérés.

Consultez la Politique de gestion contractuelle

Compteurs d’eau

Toutes les institutions ainsi que les immeubles à usage industriel et/ou commercial sont assujettis à l’installation de compteurs d’eau. Le propriétaire d’un immeuble visé, relié au réseau d’aqueduc de la Ville, doit munir ledit immeuble d’un compteur pour chacune des lignes d’alimenation en eau de son bâtiment. Chaque commerce ou industrie distincte doit aussi posséder son compteur d’eau.

Notez qu’il est prohibé d’obstruer votre compteur d’eau et de modifier la conduite d’eau entre le compteur et l’aqueduc principal.

Consulter la réglementation en vigueur

Installation septique

L’installation septique est constituée de deux composantes : la fosse septique et l’élément épurateur.

Fosse septique

La fosse septique est un contenant étanche, généralement fait de béton ou de polyéthylène, et est enfouie dans le sol. Elle joue le rôle de décanteur et de traitement primaire. Son rôle est de séparer les solides des liquides et d’amorcer la décomposition des matières organiques des eaux usées. Son fonctionnement est simple : les solides, surnommés « boues », s’accumulent au fond du réservoir alors que les matières plus légères composées majoritairement de graisses, surnommées « écume », flottent en surface. Une grande portion des boues est éliminée par l’activité des bactéries toujours présentes dans les eaux usées et seules les eaux « clarifiées » du milieu continuent leur cheminement vers l’épurateur.

La fosse septique doit être vidangée afin de la débarrasser des boues et surtout de l’écume qui pourraient, lorsque présentes en trop grandes quantités, continuer leur chemin vers l’épurateur et ainsi colmater et rendre imperméable le sol sous l’épurateur.

En vertu de la réglementation provinciale (Q.-2, r.22), la vidange de la fosse septique doit être effectuée :

  • À tous les deux (2) ans pour toute résidence permanente; 
  • À tous les quatre (4) ans pour toute résidence utilisée de façon saisonnière.

De plus, le règlement 207-2008 de la Ville de Saint-Sauveur prévoit que tout propriétaire doit acheminer au Service de l’urbanisme, avant le 30 septembre de l’année où doit être effectuée la vidange, une preuve de ladite vidange. Advenant que ladite preuve n’ait pas été fournie, la Ville pourra, après avoir avisé le propriétaire, procéder elle-même à la vidange de la fosse, et ce, au frais du propriétaire.

Élément épurateur

L’élément épurateur est un système qui permet, grâce à l’action des bactéries, de dégrader les matières organiques qui n’ont pas été retenues par la fosse septique. Il peut prendre diverses formes : le champ d’épuration, constitué de tuyaux perforés déposés dans un lit de pierres concassées ou d’autres systèmes de traitement secondaire avancé dont l’Enviro-Septic, l’Écoflo, le Bionest, etc. Les systèmes de traitement avancé nécessitent un entretien annuel. Ainsi, une copie du contrat d’entretien annuel doit être fournie au Service de l’urbanisme.

Crédit d’impôt pour mise aux normes d'installations d'assainissement des eaux usées résidentielles

En 2017, Revenu Québec a mis en place le crédit d’impôt pour mise aux normes d'installations d'assainissement des eaux usées résidentielles, permettant un crédit d’impôt imposable jusqu’à 5 500 $. Le crédit s’applique pour les années 2017 à 2022. Pour plus d’informations, visitez le site Internet de Revenu Québec.

ATTENTION, votre installation septique n'est pas une poubelle!

Afin d’assurer le bon fonctionnement de votre installation septique, il est proscrit d’y brancher un broyeur à déchets. De plus, il est fortement conseillé de ne jamais déverser les matières suivantes dans la fosse : cheveux, filtres à café, soie dentaire, couches jetables, litière pour chat, mégots, graisses ou huiles, essuie-tout, tampons, serviettes sanitaires, condoms ou pansements.

En ce qui a trait aux produits chimiques, tels la peinture et l’huile, l’essence, l’antigel, le vernis, les diluants et les pesticides, etc., il est également important de ne jamais les jeter dans votre installation septique. En plus d’être extrêmement nuisibles pour l’environnement, ces produits ralentissent ou tuent l’activité bactérienne essentielle à la dégradation des matières organiques contenues dans la fosse et l’élément épurateur.

Égout

L’entretien du réseau d’égout comprend le programme de récurage des tuyaux d’égout, l’inspection télévisée des tuyaux d’égout ainsi que la réparation et l’entretien de toutes les composantes des systèmes d’égout. Ces opérations effectuées sur plus de 45 kilomètres de conduites, en plus de l’entretien des deux stations de pompage, sont assurées par l’équipe du Service des travaux publics et génie.

Clapet anti-retour

Afin d’éviter un refoulement d’égout dans votre demeure, il est conseillé de faire vérifier par un plombier le bon fonctionnement de votre clapet anti-retour, et ce, chaque année.

Problème de refoulement d’égout

En premier lieu, faites vérifier par un plombier la localisation et la source du problème et, si nécessaire, avisez le Service des travaux publics et génie. Un membre de l’équipe pourra alors se rendre sur place pour vérifier si le problème relève de la responsabilité de la Ville ou non.

Odeur d’égout dans la maison

Elle provient généralement du drain de plancher au sous-sol. Pour y remédier, il suffit de verser un grand verre d’eau dans ce drain. Si le problème persiste, joignez le Service des travaux publics et génie au 450 227-0000, poste 3000.

Explorer les bonnes pratiques

Demande de raccordement pour les nouveaux développements

Consulter la réglementation en vigueur

Fermeture ou ouverture d’eau

Si, pour des travaux de plomberie, vous devez faire fermer ou ouvrir l’eau à l’entrée de la boîte de service de votre propriété, communiquez avec le Service des travaux publics et génie, au moins 24 heures avant le début des travaux, pour prendre rendez-vous. Seuls les employés du service sont autorisés à effectuer cette opération.

Notez que des frais seront facturés si les travaux sont effectués en dehors des heures d’ouverture du service. Lors de l’ouverture de l’eau, assurez-vous que quelqu’un demeure à l’intérieur du bâtiment pour s’assurer qu’il n’y a pas de fuites.

Arrosage des pelouses et des jardins

Afin de préserver notre ressource en eau potable, l’arrosage des jardins et pelouses est permis, selon certaines conditions, du 1er mai au 1er septembre.

L’arrosage des jardins et pelouses, au moyen d’un arrosoir mécanique, tuyau perforé ou autre appareil mécanique, est autorisé du 1er mai au 1er septembre uniquement, et ce, selon l’horaire suivant :

  • Immeubles dont l’adresse se termine par un chiffre pair : entre 19 h et 21 h les jours civils pairs;
  • Immeubles dont l’adresse se termine par un chiffre impair : entre 19 h et 21 h les jours civils impairs.

L’utilisation d’un système d’arrosage mécanique de style gicleur automatique est pour sa part autorisée selon l’horaire suivant :

  • Immeubles dont l’adresse se termine par un chiffre pair : entre 3 h et 5 h les jours civils pairs;
  • Immeubles dont l’adresse se termine par un chiffre impair : entre 3 h et 5 h les jours civils impairs.

ATTENTION : en cas de situation exceptionnelle, la Ville de Saint-Sauveur peut restreindre et même interdire complètement l’arrosage sur son territoire.

À noter que le lavage des entrées est interdit en tout temps. Quiconque contrevient à l’une des dispositions du règlement est passible d’une amende.

Nouvelle pelouse

Sur l’obtention d’un permis délivré par le Service de l’urbanisme, il est possible d’arroser aux heures précitées, et ce, durant 15 jours consécutifs après le début des travaux d’ensemencement ou de pose de tourbe. L’arrosage doit être limité à la superficie de terrain concernée par les travaux.

Le cas échéant, l’affichage du permis est obligatoire. Pour de plus amples informations, joignez le Service de l’urbanisme au 450 227-0000, poste 2500.

Demander un permis d’arrosage

Crédit photo : Prostooleh

Entretien des fossés et ponceaux

Chaque propriétaire doit entretenir de façon convenable le fossé de drainage de la rue, tondre le gazon sur cette partie et en nettoyer les débris ou les déchets.

Les fossés en bordure de la rue doivent rester propres et aucun objet obstruant la libre circulation de l'eau ne peut y être déposé.

Chaque entrée privée doit avoir un ponceau dont le diamètre sera déterminé par le Service des travaux publics et génie de la Ville. Il doit être de type PEHD, de classe 320. La longueur minimum d'une entrée doit être de 9 mètres (30 pieds).

Ces travaux, qui sont aux frais du propriétaire, doivent au préalable faire l'objet d'une autorisation du Service des travaux publics et génie. Pour plus d’informations, communiquez avec le service par téléphone au 450 227-0000, poste 3000.

Analyse de vulnérabilité des sources d’eau souterraine